Grâce au boom touristique dans l'île, le groupe a réalisé de très bonnes ventes à CubaPernod-Ricard: ventes en hausse malgré un ralentissement en Asie

Le chiffre d’affaires du deuxième groupe mondial de spiritueux, le Français Pernod-Ricard, a progressé de 7% au troisième trimestre de son exercice décalé 2016-17, malgré un ralentissement de son activité en Asie dû notamment à la démonétisation en Inde.

De janvier à mars 2017, le chiffre d’affaires a progressé à 1,98 milliard d’euros contre 1,85 milliard au troisième trimestre 2015-16. Sur neuf mois, les ventes ont gonflé à 7,05 milliards d’euros contre 6,81 milliards un an plus tôt, soit une hausse de 3% (4% en croissance interne), selon un communiqué du groupe.

Au troisième trimestre, la croissance interne du groupe (+3%), dont le portefeuille de marques s’étend de la vodka Absolut au pastis Ricard en passant par Ballantine’s, Chivas Regal, le cognac Martell, les champagnes Perrier-Jouët et Mumm, ou le rhum Havana Club, a été légèrement plus modérée que sur les neuf mois (+4%), en raison du décalage du Nouvel an chinois cette année et de « l’impact final de la démonétisation en Inde« , comme anticipé.

Le gouvernement nationaliste hindou a décidé en novembre dernier de retirer les billets de 500 et 1.000 roupies (6,5 et 13 euros), coupures les plus élevées et qui représentaient 86% de la valeur de l’argent liquide en circulation, pour lutter contre le marché noir, la corruption et l’évasion fiscale.

Pour l’ensemble de son exercice, Pernod Ricard « confirme l’objectif de croissance interne du résultat opérationnel courant de +2% à +4%« , conformément à ce qu’il avait annoncé le 1er septembre dernier aux marchés.